Saint Louis et les juifs

Politique et idéologie sous le règne de Louis IX

Sous la direction de Paul Salmona et de Juliette Sibon

Dans le roman national, Louis IX de France est l’archétype du roi sage rendant la justice sous son chêne de Vincennes, et le modèle du roi pieux, acquéreur de la Sainte-Épine, mort à Tunis pendant la huitième croisade. Pour l’Église, qui le canonise en 1297, vingt-sept ans seulement après sa mort, c’est un saint.

Dans l’histoire juive, pourtant, il laisse l’image d’un roi profondément antijuif et il est traditionnellement considéré par les spécialistes comme un persécuteur. Le brûlement du Talmud à Paris, ses ordonnances contre l’usure, ou encore ses mesures pour imposer aux juifs le port de la rouelle, font de lui le plus antijuif des Capétiens.

Les spécialistes français et étrangers de l’histoire des juifs au Moyen Âge, ainsi que les médiévistes spécialistes d’histoire politique, culturelle, économique et sociale qui contribuent à ce volume, proposent de renouveler l’approche de la question sans verser dans le jugement moral anachronique de la politique royale et de la propagande de la Couronne. Ils inscrivent la législation en direction des juifs dans la politique générale de la régente Blanche de Castille et dans celle de Louis IX, qu’il s’agisse de la politique économique comme de la poursuite de la construction monarchique. La comparaison avec les mesures des frères du roi, Alphonse de Poitiers et Charles d’Anjou, et des princes du XIIIe siècle – Frédéric II de Sicile, Henri III Plantagenêt et Jacques Ier d’Aragon – vise à offrir des éclairages nouveaux sur ces aspects mal connus du règne de Louis IX.

20151130_181046

Paul Salmona et Juliette Sibon dir., Saint Louis et les juifs. Politique et idéologie sous le règne de Louis IX, Paris, Editions du Patrimoine, 2015.

 Acheter la version numérique du livre


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *